Livre

Les mécanismes de la lecture dans les systèmes alphabétiques : exemple du Français, apprentissage normal, dyslexie et remédiation

Bustan A.
Les mécanismes de la lecture dans les systèmes alphabétiques : exemple du Français, apprentissage normal, dyslexie et remédiation
Agrandir
Fiche technique
  • ISBN : 978-2-9700728-1-2
  • Parution : juillet 2012
  • Format : 24 x 16 cm
  • Nombre de pages : 333
  • Langue : Français

  • Prix : 58.00 €uros
    69.60 CHF


  • Livraison gratuite
    (éco + recommandé Europe)

La découverte des mécanismes de la lecture

Ce livre présente pour la première fois la découverte des mécanismes complets de la lecture des systèmes alphabétiques, en particulier du français.

Jusqu’à présent ces mécanismes étaient mal connus. Leur découverte est un événement historique, culturel et éducatif. On sait enfin comment on fait pour lire et surtout comment l’écolier apprend à lire !


Un progrès pour l'apprentissage de la lecture du français

Les écoliers peinent à apprendre à lire le français, beaucoup échouent. En fin d’école primaire 20 % ne comprennent pas un texte simple, ceux dits dyslexiques ne savent même pas déchiffrer. On attribue ces difficultés à l’orthographe complexe du français et une pédagogie freinée en partie par des points de recherche non résolus.

L’ouvrage apporte une réponse claire à ce problème, présentée sous une forme pédagogique et didactique, de sorte que les enseignants du primaire et les intervenants en cas de difficultés sévères, vont disposer d'un outil de travail efficace, théorique et pratique, qui va faciliter leur tâche et abaisser sensiblement l'échec scolaire.


Les frontières du savoir actuel sur la lecture

On a beaucoup appris sur la lecture mais il subsiste des questions importantes, aux frontières de ce savoir : comment justifier la méthode de lecture ? Par quels stades précis passe l’élève et comment s'opère ce passage ? Comment lit-on de manière automatique, par exemple ces lignes-ci ? Comment remédier efficacement aux échecs résistants (dyslexie) ?


Les points clefs du livre

L’ouvrage répond à toutes les questions sur la lecture. Il décrit de façon systématique et détaillée son apprentissage"normal" ou dyslexique, en expliquant son évolution.

La première partie du livre projette une lumière nouvelle sur des débats clés : méthode de lecture (syllabique, globale), opacité de l'orthographe, comparaison avec le chinois, limite des théories et expériences connues, nature de la dyslexie.

La deuxième partie, essentielle, présente les stades de la lecture en expliquant leurs mécanismes. Le fil rouge est le suivant : deux processus, en mutuelle interaction, sont la source des automatismes en lecture et suffisent à déterminer et expliquer tout le reste. Partant de là, l’ouvrage dresse une échelle exacte des stades (qui permet d’évaluer aisément l’écolier). Puis détaille chaque stade, du début du déchiffrage jusqu'à la lecture automatique des mots (ou lecture globale), avec ses caractéristiques (critères, types d’erreurs, stratégies de l’eleve, difficultés, etc.). Explique les causes de la progression vers le stade suivant, ou des blocages à un stade donné (retard, dyslexie). Définit les méthodes adéquates d’enseignement ainsi que les techniques de correction. De nombreux points inédits ou insuffisamment compris

■ Suite du résumé

sont introduits : les mécanismes de la fusion syllabique, les micro-comportements en lecture, les aspects articulatoires, les paramètres de la compréhension, la prosodie, la fluidité, etc. La dyslexie est mieux qu’élucidée, elle joue le rôle d’un formidable outil d’investigation.

La quatrième partie concerne la pratique et la remédiation (voir plan du livre).

La démarche est fondée sur des situations réelles, celles de l’école, et la lecture de textes et non pas de mots isolés. Elle familiarise aussi avec les acquis récents sur le savoir en lecture. Et fait appel à la linguistique, la psychologie de l’apprentissage, la psychologie affective, la pédagogie et la didactique.

L’ouvrage apporte une réponse complète, dans l’esprit d’une approche pédagogique globale, alliant savoir sur la lecture, didactique des méthodes adéquates, relation avec l’élève et principes d’assimilation.

Ce résumé n’embrasse qu’une partie des notions abordées dans ce livre dense qui, comme le dit le titre, traite de la lecture du français mais vise l'ensemble des systèmes alphabétiques.

 

Les lectrices et lecteurs auxquels il est destiné

Ce livre s’adresse aux enseignantes et enseignants du primaire ; formateurs ; intervenants en échec soclaire : rééducateurs, orthophonistes (logopèdes, orthopédagogues), psychologues scolaires ou thérapeutes ; experts, chercheurs ; linguistes ; responsables de programmes ; réformateurs de l'orthographe...

 

Plan du livre

L'ouvrage est divisé en quatre parties s'enchaînant dans une progression logique :

- Première partie (chap. 1 à 8) : L'apprentissage de la lecture et ses difficultés. Cette revue critique du savoir connu introduit des notions nouvelles capitales.

- Deuxième Partie (chap. 9 à 18) : Les mécanismes et les stades de la lecture. Ils sont exposés en détail dans cette partie essentielle, avec des exemples concrets.

- Troisième Partie (chap. 19) : L'écriture et ses difficultés. C'est un survol qui explique les liens entre lecture et écriture, et quelques causes de difficultés.

- Quatrième partie (chap. 20 à 21) : Aspects pratiques. Dédiée à la pratique, cette partie traite en détail l'évaluation, la manière d’optimiser l'apprentissage, et décrit les techniques nouvelles et efficaces pour remédier à des cas types d'échecs sévères en lecture, toujours dans un esprit de pédagogie globale et active qui favorise la motivation et incite l’élève à l’autonomie.

□   E d i t o ...

 

La découverte des mécanismes de la lecture, qui est aussi une réponse à l’échec scolaire, est un bel exemple qui illustre comment une difficulté initiale peut se transformer en progrès.

Le français a une orthographe complexe qui rend son apprentissage difficile. L'échec scolaire est là pour le confirmer, avec son coût social et aussi économique (en milliards d'euros).

Mais, en incitant aux recherches sur l'appren-tissage de la lecture, ce problème a paradoxalement amené un grand progrès scientifique et culturel. Grâce à lui, peut-on dire, on vient enfin de découvrir les mécanismes de la lecture du français et plus largement des systèmes alphabétiques. Cela 5000 ans après l'invention de l'écriture !

Ce progrès qui devrait réduire l'échec scolaire en lecture, et soulager ensei-gnants, intervenants, éco- liers, parents d'élèves, vient dans l'ordre. L'apprentissage de la lecture des écritures alphabétiques étant plus aisé que celui du chinois, son élucidation devait venir en premier.

Ce progrès nous révèle aussi des aspects sophis-tiqués de notre perception de l'environnement.

Bonne lecture à toutes et à tous...